L’acidification du rumen coûte beaucoup d’argent. Une étude montre qu’une vache atteinte d’acidose infra-clinique donne en moyenne 2,7 kilos de lait en moins par jour. En outre, ce lait est moins riche en matières grasses et en protéines (respectivement -0,3 et – 0,12%). De plus, cela a des effets à long terme, la vache devenant plus sensible aux affections telles que la fourbure, les ulcères de la sole et une diminution de la fertilité.

Des centaines d’euros par vache

L’acidification du rumen a également des conséquences à long terme. En effet, la vache est plus sensible aux affections telles que la fourbure, les ulcères de la sole et une diminution de la fertilité. Diverses études ont montré que l’acidification du rumen est très fréquente : 9 à 27 % du cheptel souffre d’acidification du rumen infra-clinique, ce qui représente pour l’éleveur un coût pouvant atteindre plusieurs centaines d’euros par vache.

250 g/vache/jour